Biographie de Shri Mataji Nirmala Devi

1923  Shri Mataji est née le 21 mars 1923 à Chindwara, près de Nagpur, au cœur de l’Inde, dans une famille chrétienne de descendance royale. Sa mère fut la première femme en Inde diplômée en mathématiques. Son père, politicien, mécène et grand érudit, parlait 14 langues et traduisit le Coran en Hindi.

 

1941  Elle étudie la médecine. Durant le combat pour la libération de l’Inde, étudiante activiste aux côtés de Gandhi, elle fut emprisonnée et torturée. Sa famille abandonna toutes ses richesses. Son père, aussi emprisonné, proche collaborateur du Mahatma Gandhi, fut membre de l'Assemblée Législative Centrale de l'Inde. Il participa à la rédaction de la Première Constitution suite à l'indépendance du pays.

 

1949  Elle se marie à Sir C.P. Srivastava, diplomate distingué qui devint secrétaire particulier du 1er Ministre indien Lal Bahadur Shastri, successeur de Nehru à la tête de l'Etat indien. Il devint plus tard le Secrétaire Général des Affaires Maritimes de l’ONU, poste qu’il occupa pendant 16 ans, à la suite de plusieurs réélections. Shri Mataji se consacre alors à l'éducation de leurs deux filles. Elle fut grand-mère et arrière grand-mère. Shri Mataji était une grande avocate de la moralité et de l’importance de la famille.

Sir C.P. Srivastava a mené une carrière où son engagement pour l’intégrité et l’éthique est internationalement reconnu. Il n’est pas seulement un des fonctionnaires les plus décorés de l’Inde, mais aussi le premier Indien à avoir été fait Commandeur de l’Ordre de St Michel et de St Georges par la Reine d’Angleterre pour sa contribution aux Nations Unies. Malgré toutes ses distinctions et une vie de diplomate très important, Sir C.P. reste un homme simple et extrêmement humble.

 

1970   Elle développe une méthode simple de méditation, « Sahaja Yoga », qui actualise les enseignements millénaires prodigués en Inde sur la recherche du Soi. Shri Mataji commence à voyager à travers le monde et donne inlassablement des milliers de conférences publiques. Elle dispense gratuitement son enseignement qui repose sur l'expérience, consciemment vécue, de la "Réalisation du Soi", ou éveil de l’énergie spirituelle, la Kundalini, permettant à chacun d'atteindre une nouvelle forme de conscience plus subtile.

 

1986  Elle est déclarée Personnalité de l’année en Italie.

 

1989  Elle est nominée pour le prix Nobel de la Paix.

Il faut cependant souligner que malgré sa maîtrise et ses connaissances indéniables sur la spiritualité, malgré les miracles qu’elle a accomplis au cours de sa vie, malgré les honneurs, Shri Mataji ne se vantait jamais sur sa propre personne et n'avait d'autre préoccupation que le bien-être véritable des gens. Le succès personnel ne l'intéressait pas.

 

1993  Russie, St Pétersbourg : Shri Mataji est nommée membre honoraire du Presidium de l'Académie Petrovskaia des Arts et des Sciences. Dans l'histoire de l'Académie seules 12 personnes ont reçu cet honneur, dont Albert Einstein.

 

1994  Brésil : Le maire de Brasilia accueille Shri Mataji à l'aéroport, lui offre les clés de la ville et sponsorise toutes ses conférences.

 

1995  Chine, Pékin : Oratrice officielle lors de la 4e Conférence Mondiale sur la Femme, Shri Mataji appelle les femmes à construire demain, les hommes à respecter les femmes, et à résoudre les problèmes familiaux comme les problèmes de société par le développement de leur sensibilité intérieure.

 

1996   Inauguration d’un centre de recherche et d’un hôpital international (ONG), situés à Bombay, dont la vocation est d'aider les patients à utiliser les techniques de Sahaja Yoga dans le traitement de leur maladie.

 

1996  Shri Mataji crée une compagnie internationale de théâtre - le Théâtre des Valeurs Eternelles (TEV) - dont la vocation est de réaliser des productions qui favorisent, dans le monde entier, la compréhension entre les cultures.

 

1996  Inauguration de l’Académie internationale des Arts PK Salve, située à proximité de Bombay, dont la vocation est de promouvoir la musique classique, la danse classique et les Beaux-Arts. Shri Mataji a toujours soutenu les artistes, qu’ils soient musiciens, danseurs, acteurs, etc. et a encouragé chacun à se tourner vers sa propre créativité.

 

1997  Grande Bretagne, Royal Albert Hall : Hommage rendu à Shri Mataji par Claes Nobel (petit-neveu d'Alfred Nobel, fondateur du prix Nobel) puis par l'Ayatollah Rouhani (autorité religieuse des musulmans chiites en Europe).

 

1997   105è Congrès des Etats-Unis d’Amérique : Proclamation enregistrée dans les Annales du Congrès et lu par Eliot Engle, membre du Congrès, qui loue Shri Mataji pour son dévouement dans le travail inlassable qu'elle accomplit en faveur de l'humanité.

 

2004  Crée le « World Council for the Advancement of Sahaja Yoga ».

 

2004  Inauguration à Delhi d’un centre pour les femmes destituées et les orphelins (ONG).

 

2005  Etablit un « World Trust » auquel elle fait don de la plupart de ses propriétés.

 

2005  Le président de la République Indienne remet à Sir CP le prix national « Lal Bahadur Shastri » (la plus haute distinction indienne en matière d’économie et de gestion) pour son excellence dans le domaine public. Sir CP remercie publiquement Shri Mataji pour « sa force, ses encouragements et son inspiration qui ont été la source de son succès ».

 

2006  Australie, Sydney : Célébrations au Sydney Town Hall de la 25ème année de Sahaja Yoga en Australie en présence de nombreuses personnalités, de Shri Mataji et de Sir C.P.

 

2006  L’Italie offre à Shri Mataji et Sir CP la citoyenneté d’honneur italienne pour avoir, entre autres, redonner vie à la vallée de Borbera, dans la région piémontaise, près d’Alessandria.

 

2008  Shri Mataji ouvre en Italie une école publique internationale. D’autres écoles existent en Inde, Amérique, Australie, Tchéquie, Russie, où les enfants et étudiants, outre l’éducation classique, pratiquent ensembles la méditation pour ces nombreux bienfaits. La méditation « Sahaj » est sollicitée dans différentes écoles et universités à travers le monde.

 

2009   Shri Mataji se retire à Gênes.

 

2011 Le 23 février 2011, Mme Nirmala Srivastava, mondialement connue sous le nom de Shri Mataji Nirmala Devi, décède à l’âge de 87 ans, à Gènes en Italie, après une vie dédiée à l’éveil spirituel de l’humanité. Elle repose désormais près de Dehli. De nombreux journaux et plus de 100.000 personnes lui rendent hommage lors de son dernier voyage.

 

A ce jour, Sahaja Yoga est pratiqué sur tous les continents, dans plus de 120 pays.